Le projet architectural

Vue projetée depuis le nord côté parc © Olivier Weets architecte SARL, architecte en chef des monuments historiques

Un monument ouvert sur son territoire

Un des objectifs du projet architectural est de rouvrir le monument sur son environnement en créant un passage à travers le site. Grâce à ce parti-pris urbanistique qui renoue avec l'intention architecturale d'origine, habitants et visiteurs pourront librement traverser le château pour se rendre vers la ville côté sud ou vers la forêt de Retz, si chère à François Ier, côté nord.

 

Vue aérienne du château de Villers-Cotterêts côté Nord © Communauté de communes Retz-en-Valois

Quand la création contemporaine rencontre le patrimoine

Esquisse de la verrière de la cour du Jeu de paume et de son « ciel lexical » de jour © Olivier Weets / Atelier Projectiles / Centre des monuments nationaux 

Au cœur du Logis royal, la cour du Jeu de paume sera appelée à devenir une « agora » autour de laquelle seront distribuées l'ensemble des activités grâce à sa couverture par une verrière.  Celle-ci permettra non seulement de favoriser la circulation entre les espaces consacrés aux multiples activités proposées, mais aussi d'offrir un espace central pouvant être utilisé lors de manifestations culturelles.

La verrière conçue par Olivier Weets, architecte en chef des monuments historiques, sera complétée en sous-face d'un « ciel lexical » réalisé par l'Atelier Projectiles et constitué d'un ensemble de lettres et de mots en suspension, projetant leur ombre le jour et s'illuminant la nuit. À travers cette création, la langue est invitée à investir pleinement la cour. Les habitants et futurs visiteurs seront associés au choix de ces mots à l'occasion de l'organisation d'ateliers participatifs qui seront conduits en 2021.Astucieusement positionnée, sa forme relativement plate lui permettra d'être invisible de l'extérieur du logis, et même de laisser une vue dégagée depuis les combles ! Cette création contemporaine s'intègrera donc harmonieusement à l'édifice patrimonial.

Privilégier la polyvalence et la modularité pour adapter les espaces au plus grand nombre d'activités

L'agence Projectiles qui a déjà travaillé au château de Fontainebleau, au château de Versailles (aménagement de la galerie d'histoire) au musée d'histoire maritime de Saint-Malo est en charge des aménagements intérieurs des futurs espaces et de la scénographie du parcours de visite permanent. Les futurs espaces seront aménagés selon les principes de modularité et de polyvalence de sorte à servir des pratiques différentes selon les rythmes et besoins de la programmation.*Il s'agit en réalité d'un groupement de sept  entreprises constitué autour de l'atelier Projectiles, mandataire de TPF ingénierie, Altia, Changement à vue, CL Design, Lundi 8 et 8'18’’.

L'auditorium qui sera installé dans le bâtiment du Jeu de Paume sera multifonctionnel et utilisable selon différentes configurations, de même que les ateliers des résidents seront à même d'accueillir tout type de pratique artistique.

 

Esquisse de l'auditorium dans une configuration 150 places © Atelier Projectiles

 

Esquisse de l'auditorium dans une configuration à plat © Atelier Projectiles

MenuFermer le menu