Journées européennes du patrimoine au château

19 septembre 2020  > 20 septembre 2020 Événement

Profitez des Journées européennes du patrimoine pour explorer le château de Villers-Cotterêts, future Cité internationale de la langue française !

 

En 2022, le château de Villers-Cotterêts, actuellement en restauration pour accueillir la future Cité internationale de la langue française, ouvrira ses portes.

Si l'attente est trop longue, vous pourrez cependant d'ores et déjà le découvrir les 19 et 20 septembre ! Les Journées européennes du patrimoine 2020 seront en effet une opportunité exceptionnelle d'explorer le monument en avant-première.

Présentation du projet, cycle de conférences, expositions... Tout est prévu pour assouvir la curiosité de nos visiteurs !

 

Programme dans le château

Dans la cour des offices

 

> Ouverture de la nouvelle maison du projet : panneaux d’exposition sur l’histoire du château, le chantier en cours, le projet de future Cité internationale de la langue française, rencontre avec les équipe du CMN et du monument.

> Présentation des activités de l’Atelier du Livre d’Art et de l’Estampe, rencontre avec l’Imprimerie Nationale. 

> Oeuvre monumentale d’Erik Nussbicker, « La Tourelle d’Y voir ». Cette œuvre poétique et acrobatique est inspirée des tours de guet des chasseurs que l’artiste a observées en Forêt noire, et rendues à une fonction contemplative. Elle permet aux téméraires d’atteindre un dispositif sonore et une fenêtre symbolique sur le lointain et sur l’avenir.

> Une grande tablée pour satisfaire la curiosité des visiteurs sur l’histoire du château et son devenir !

> Mots Géants avec la compagnie Alis : un savant agencement de lettres géantes permet de découvrir des mots dans l’espace. La magie opère quand ils se transforment selon l’angle d’où on les observe.

 

Dans le parc du château

Dans le village réunissant les partenaires du Centre des monuments nationaux et les associations liées au patrimoine de Villers-Cotterêts, différentes structures se mobiliseront pour partager leur enthousiasme et leurs missions. Seront présents : l'Institut National d’Archéologie Préventive (INRAP)Diaphane Pôle photographique de Picardie10/10 DraméducationOffice National des Forêts, métiers de la restauration, Espace de Vie et d’Animation du quartier de la route de Vivières, les associations des amis de la forêt de Retz, de sauvegarde du Patrimoine de la Laie des Pots en forêt de Retz et la Société des Amis du Château de Villers-Cotterêts.

Au programme :

> Visite du Parc Royal guidée par Sophie Meyrier, chef de projet paysage au Pôle patrimoine culturel et paysage de Fontainebleau – Samedi 19 entre 16h et 17h, départ depuis le stand de l’ONF.

> Découverte de la forêt de Retz en compagnie d’un guide de l’Office National des Forêts - Dimanche 20 de 11h à 12h, départ depuis le stand de l’ONF.

> Jeu de piste « En remontant la laie des Pots », à travers l’Allée Royale, l’étang de Malva, l’Ermitage Saint-Hubert - Samedi 19 et le dimanche 20, itinéraire libre, départ à côté du bassin du Parc Royal. (proposé par la Société des amis du château et les associations de sauvegarde du patrimoine de la laie des pots en forêt de Retz et des amis de la forêt) 

 

Autres activités prenant place dans le parc :

> Interludes musicaux avec la musicienne multi-instrumentiste Christine Kotschi, dans le bassin du Parc Royal - Dimanche 20 à 12h15 et 14h30

> Déambulation musicale « Autour des rythmes brésiliens et de la Batucada » avec les élèves et les professeurs de l’École de Musique intercommunale, sous la direction de Jean-Philippe Lepreux et Jérémy Gullemain - Entre 17h et 17h30

 

Cycle de conférence hors les murs

Le château de Villers-Cotterêts vous propose de participer à un cycle de conférences, tenu dans le Cinéma « Les Clubs » à deux pas de son enceinte.

Attention ! Les conférences sont uniquement sur réservationauprès de l’Office de Tourisme ou de la boutique en ligne en cliquant ici.

 

Programme du samedi 19 septembre 2020

© INRAP

> 14h-15h30 - Premiers résultats de la fouille du château de Villers-Cotterêts. par Thierry Galmiche (Chef du service archéologique du Département de l'Aisne, spécialiste du Moyen Âge et de l'époque moderne).

Les fouilles archéologiques menées entre mai et août 2020 ont permis de mettre au jour d'importants vestiges du château de la Malmaison.  À partir de ces éléments, le plan de ce château a pu être en grande partie reconstitué. Les bases de ces constructions médiévales ont servi, à partir de 1532, de fondations au projet royal de François Ier. Le château Renaissance est équipé dès son origine d'un jeu de paume aménagé dans la cour du Logis Royal. Les restes de ce terrain de jeu ont été étudiés lors des fouilles. Les abords du château ainsi que les réseaux d'eau potable et d'eaux usées ont aussi fait l'objet de découvertes archéologiques. Les informations les plus récentes se rapportent aux périodes du dépôt de mendicité et de la maison de retraite.

 

© Aurélien Gillier

>15h30-17h - Archiver : les enjeux mémoriels et patrimoniaux autour de la maison de retraite François Ier jusqu’à 2014. Par Elsa Quétel et Guillaume Normand, archivistes pour le Centre d’action sociale de la Ville de Paris ; Mathilde Rossigneux-Méheust, historienne, maîtresse de conférences à l’université Lyon 2, auteure de Vies d’hospice publié chez Champs Vallon en 2018 ; Aurélien Gillier, photographe, réalisateur d’un reportage sur l’établissement dans les mois précédents sa fermeture (2014).

Un des traits particuliers de l’histoire du château de Villers-Cotterêts est d’avoir hébergé jusqu’en 2014 la maison de retraite puis l’EHPAD François 1er. Cette discussion à quatre voix traitera des problématiques qui entourent l’histoire d'une maison de retraite à la longévité surprenante, puisant ses origines dans la sphère carcérale et dont le déménagement en 2014 a permis de capturer les derniers instants. Quel sens donner à ce patrimoine, qu’il soit mémoriel ou architectural ? Quels sont ses enjeux muséographiques et pédagogiques ?  De même, que faire de ce conflit de mémoire, lié à la filiation de l’EHPAD François 1er, qui renvoie à la délicate valorisation de l’histoire sociale mais aussi à cette histoire partagée entre Paris et Villers-Cotterêts ?

 

© CMN

> 17h-18h30 - Le chantier de restauration du château de Villers-Cotterêts : état des lieux. Par Delphine Christophe, conservateur général du patrimoine, directrice de la conservation des monuments et des collections, Centre des monuments nationaux.

Lieu de création et d’innovation autour de la langue française, espace de diffusion des cultures francophones, la cité internationale de la langue française sera ouverte à tous, grand public et professionnels. Destinée à s’ancrer fortement dans le territoire, elle aura aussi vocation à rayonner à l’échelle internationale en s’appuyant sur des réseaux de partenaires des champs culturels et artistiques, éducatifs et de formation, institutionnels et économiques. Depuis le mois de mai, le déploiement des installations de la base vie ainsi que les fouilles archéologiques ont constitué les étapes déterminantes d’un chantier de restauration sur lequel il sera fait appel à de nombreux savoir-faire jusqu’en 2022.  

 

Programme du dimanche 20 septembre 2020

Livre d’Heures à l’usage de Rome, Ms Vitr/25/3, fol 8 r°, c. 1450. BNE, Madrid

> 10h-11h30 - Histoires de Jeux de Paume à Villers-Cotterêts. Par Guillaume Roquefort, archéologue (diplômé de l’EHESS de Lyon), et Serge Vaucelle, historien, Département "Entraînement Sportif" de l'Université Toulouse III, Faculté des Sciences du Sport et du Mouvement Humain

La cour de l’ancien logis de François Ier a fait l’objet d’une intervention archéologique au cours des mois de juillet et août 2020. Cet espace ouvert accueillait du temps du monarque un jeu de paume - activité très prisée des rois, considérée par Balthazar Castiglione (écrivain et diplomate italien) comme « un noble exercice fort convenable, respectant la prestance digne des gentilshommes » (1528).

 

© Mathieu Avanzi

> 11h30-13h - Villers-Cotterêts, une histoire de francophonie. Par Mathieu Avanzi, maître de conférences en linguistique française à l'UFR de Langue française, de la faculté des lettres de Sorbonne Université (Paris IV). Ses enseignements et sa recherche portent sur la variation du français dans l'espace et les rapports qu'entretiennent les français régionaux avec les dialectes galloromans. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et anime le blog Français de nos Régions.

Le but de cette conférence est double. Dans un premier temps, il s’agira de poser quelques jalons visant à comprendre dans quelles circonstances est né le « français standard », et comment sa diffusion en France a favorisé le déclin puis la disparition des patois et dialectes (qu’on appelle aujourd’hui « langues régionales »). Dans un second temps, un panorama historique sera dressé pour illustrer aux moyens de cartes, les origines diverses des régionalismes qui caractérisent ce français langue plurielle au XXIe siècle. D’où vient le mot « dégun », popularisé par l’Olympique de Marseille ? Quelle est l’étymologie exacte du mot « chocolatine », qui déchaîne tant les passions sur les réseaux sociaux ?

 

Informations pratiques

Dates : Les samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020.

Horaires : De 12h à 18h le samedi, et de 10h à 18h le dimanche.

Tarifs et réservations : Entrée libre et gratuite, sauf pour les conférences, sur réservation en cliquant ici.

En raison des contraintes sanitaires, veuillez penser à vous munir d'un masque.

MenuFermer le menu